Une gestion de crise sur mesure pour les acteurs de la cosmétique

gestion de crise

Une gestion de crise sur mesure pour les acteurs de la cosmétique

Dans une crise, la production, la distribution et le marketing sont autant de maillons sensibles des entreprises de la beauté. Pour ne pas sombrer, mieux vaut se faire accompagner par des cabinets spécialistes. C’est le cas d’ataWay management.

 

« Dans une situation d’urgence, qu’on parle de crise comme d’un contexte d’hyper-croissance, les entreprises doivent pouvoir compter sur des professionnels qui connaissent déjà leurs enjeux, voire sont familiers avec leur écosystème, afin de s’adapter efficacement et rapidement, analyse Thierry Kuntz, directeur général et fondateur d’ataWay management. C’est pourquoi notre cabinet est 100% dédié à l’univers de la beauté. Car les 12 membres de notre équipe sont tous issus du secteur et nous sommes donc en mesure d’intervenir et d’être opérationnels immédiatement ».

Créé il y a 8 ans, ataWay management s’appuie ainsi sur les compétences et l’expérience de son équipe pour proposer un accompagnement très fin sur les métiers du management : le management de transition, le management stratégique, le management opérationnel et le management de compétences. « Si on parle de gestion de crise, on s’appuiera donc généralement sur les deux premiers, poursuit Thierry Kuntz. L’idée sera de diagnostiquer et d’analyser rapidement une situation, puis d’identifier les 5 points clés de la crise dans l’entreprise pour bâtir, en fonction, un plan d’actions avec le client. Mais attention on ne parle pas de quelques jours d’accompagnement seulement, ni même de conseils couchés sur un document sans suivi. Le plus souvent nous intervenons de 9 à 12 mois et prenons la place de numéro 1 ou de numéro 1 bis ».

 

L’heure des choix radicaux

Car qui dit crise dans le secteur cosmétique, dit nécessité de faire des choix radicaux d’un côté, et de réaffirmer un leadership visionnaire de l’autre, assure le fondateur d’ataWay management. Il faudra en effet souvent effectuer des changements importants voir radicaux sur toute la chaine. La production d’abord : de mauvaises sources d’approvisionnement ou des formules mal calibrées peuvent engendrer des coûts de productions très élevés et donc peu concurrentiels. La distribution ensuite : « la crise sanitaire a démontré que les entreprises qui n’avaient pas pris le virage digital ont été le plus durement touchées », note Thierry Kuntz. Enfin, les méthodes de travail et de marketing seront aussi souvent transformées pour faire entrer l’entreprise dans l’ère de l’agilité et des réseaux sociaux.

« Quelque part, nous arrivons avec la trousse complète d’urgence et on peut intervenir très rapidement. La seule condition est, qu’une fois la feuille de route validée, on nous laisse carte blanche. Nous reprenons l’entité malade en main pendant plusieurs mois, à côté ou en remplacement des dirigeants. Evidemment, dans ces situations, un team leader est toujours nommé chez nous pour gérer la problématique au cœur de l’entreprise, et s’il y a besoin de soutien sur la partie R&D ou sur la partie marketing, il pourra s’appuyer sur l’expert du sujet de notre équipe », explique en détails Thierry Kuntz.

figaro partner

Confiance et vision : deux indispensables

Mais à ses yeux, si la gestion de crise nécessite donc d’un patron ou de décideurs qu’ils reconnaissent l’état d’urgence, elle ne peut conduire à un rétablissement qu’à la condition « qu’on s’y mette tous. On n’est pas là pour infantiliser. La confiance et la délégation de responsabilités claires sont au contraire l’un des leviers de sortie de crise ».

Et pour offrir un soutien de qualité à ses clients, ataWay management complète son savoir-faire par une connaissance étayée des outils financiers d’aide et d’investissement, souvent nécessaires pour redresser la barre, ainsi que d’une vision internationale, indispensable à la pérennité de toute entreprise de la beauté.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.