Retail : Quelles sont les nouvelles tendances et les bonnes stratégies

Retail : Quelles sont les nouvelles tendances et les bonnes stratégies | Ataway, spécialisée dans le management en cosmétique.

Retail : Quelles sont les nouvelles tendances et les bonnes stratégies

L’impact de la pandémie sur le comportement et les préférences des consommateurs a été considérable et a forcé le secteur du retail à se réinventer en proposant notamment des stratégies omnicanales afin de connecter les bons produits aux bons publics tout au long du parcours d’achat. Nous nous sommes penchés sur l’étude Checkout réalisée auprès de 1 000 consommateurs et 125 grands retailers dans toute la France pour faire le point sur les tendances et innovations locales et internationales qui construisent le retail d’aujourd’hui et de demain et sur les bonnes stratégies.
Retail : Quelles sont les nouvelles tendances et les bonnes stratégies. Ataway Management. | Ataway, spécialisée dans le management en cosmétique.

Ces deux dernières années, le secteur du retail a investi massivement dans les technologies numériques. Cette transformation va se poursuivre et laisse entrevoir d’importantes opportunités de croissance, évaluées à 1070 milliards d’euros en Europe et 224 milliards d’euros en France.

66% des commerçants français prévoient une croissance de leur activité d’au moins 20% en 2022

Par exemple pour séduire les acheteurs ils doivent proposer des expériences innovantes et uniques d’achat qui combinent le numérique et le physique.

Grandes tendances :

La hausse des prix :

Avec une inflation galopante, les consommateurs français cherchent à compenser l’augmentation des prix en identifiant les bonnes affaires.

 31 % des consommateurs français sont davantage susceptibles de faire leurs achats en ligne qu’en magasin, afin d’identifier facilement les prix les plus bas et de trouver de bonnes affaires.

Les consommateurs des générations Y et Z sont les plus susceptibles de commander en ligne

Nouveaux canaux d’achat :

25 % des consommateurs français sont davantage susceptibles de faire leurs achats sur les marketplaces proposant des produits d’occasion.

Ces canaux ont le vent en poupe puisqu’ils permettent de créer une boutique en ligne, de toucher une clientèle plus large, de diminuer le nombre d’intermédiaires, de simplifier les modes de paiement, d’améliorer l’expérience utilisateur…

Les frais supplémentaires :

Plus de 50 % des consommateurs français considèrent les livraisons et les retours gratuits comme indispensables lorsqu’ils achètent en ligne.

Dans les segments des produits de soin et beauté et de l’épicerie, les consommateurs accordent plus d’importance à la livraison et au traitement de leur commande qu’à l’expérience en magasin.

Sans pour autant être disposés à payer un supplément pour une livraison rapide.

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, il est déterminant de comprendre les priorités des clients, au-delà du prix, pour garantir leur fidélité

La sécurité des paiements :

70 % des consommateurs français affirment que l’authentification à deux facteurs leur donne le sentiment que leurs paiements sont plus sûrs et mieux sécurisés.

Les e-commerçants doivent limiter au maximum les abandons de panier en mettant en avant la possibilité d’ un paiement rapide et sécurisé. 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.